La filière BL, porte ouverte sur de larges horizons

Un des principaux intérêts de la filière B/L est de proposer à ses étudiants des débouchés nombreux et diversifiés. Ce n’est que la conséquence logique du haut degré d’exigence de cette filière : les étudiants assistent à des cours très variés, effectuent un grand nombre de travaux, à l’écrit comme à l’oral, ils lisent beaucoup, apprennent à s’organiser dans l’urgence, à coopérer dans l’adversité, à donner le meilleur d’eux-mêmes. En contrepartie, ils acquièrent une solide culture générale, littéraire, économique, scientifique. Ils savent travailler vite et bien, qu’il s’agisse de synthèses ou d’analyses. On loue en général leur capacité d’adaptation et leur ouverture d’esprit. 

Ces qualités sont bien sûr très recherchées par les grandes écoles mais aussi les futurs employeurs. De nombreuses écoles cherchent ainsi à attirer à elles les élèves de B/L. 

via le concours de la BLSES, c'est le cas 

  • Des trois ENS  
  • Des écoles d'ingénieurs en statistique ENSAE et ENSAI 
  • Des écoles d'ingénieur en information et communication du groupe GEIDIC (EPITA, ENSIM, UTT, ENSC) 
  • De l'École nationale des sciences géographiques (ENSG) 
  • De l'université Paris Dauphine en licence Sciences des organisation, mention sciences sociales 
  • Des écoles de commerce du groupe Ecricome  
  • De l'école de journalisme et de communication du CELSA (Paris Sorbonne) 
  • De l’École supérieure d’interprètes et de traducteurs (ESIT) 

 

(le candidat passe des épreuves écrites qui déterminent s’il est, ou non, admissible, et subit ensuite des épreuves orales d’admission) 

via le concours de la BCE, c'est le cas des autres écoles de commerce et de management : pour plus de précisions, cliquez ici.


 via des concours spécifiques mis en place par certaines écoles  : ISIT, IEP Lyon 

Intégrer une école après une khâgne BL sur concours

Intégrer une école ou une formation d'excellence après une khâgne BL sur concours

Certaines voies sont accessibles en revanche sur dossier, cette première sélection pouvant être suivie (ou non) par des entretiens. C’est le cas : 

De la majorité des licences et double licences universitaires 

De certains IEP (Bordeaux) 

Des IAE 

De l’ISMaPP (même s’il existe une voie concours) 

Intégrer une formation sélective sur dossier, après une khâgne BL

Les Instituts d'études politiques (IEP), aussi appelés Sciences Po)
Ils ne forment pas à un métier en particulier. Leur but : permettre aux étudiants d’acquérir une culture générale et une capacité d’analyse solide ainsi qu’une aisance à l’oral, par le biais d’un enseignement pluridisciplinaire en sciences sociales (notamment droit, économie, sciences politiques, histoire et relations internationales). Ce qui fait de ses diplômés des collaborateurs très recherchés pour des postes à responsabilité en entreprise ou dans la fonction publique.

Il existe 10 IEP en France, dont un est situé à Paris dit "Sciences Po", et 9 en province et Ile-de-France (Aix-en-Provence, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Saint-Germain-en-Laye). A noter que Sciences Po Paris possède plusieurs campus délocalisés (Dijon, Menton, Le Havre, Nancy, Poitiers et Reims). Chaque IEP présente un profil différent. Cet article permet d’y voir plus clair : https://www.cours-thales.fr/prepa-sciences-po/iep/quel-iep-choisir

L’IEP Bordeaux a mis en place une procédure d’admission en 3ème année pour les candidats justifiant d’un niveau bac + 2. Voir ici https://www.sciencespobordeaux.fr/fr/admissions/e-annee-du-cursus-general-2.html

L’IEP Lyon a également mis en place une procédure d’entrée en deuxième année par concours, avec trois épreuves dont l’une portant sur un ouvrage à lire. 50 places. Voir ici https://www.sciencespo-lyon.fr/fr/admission/concours-2eme-annee

Voir aussi l’IEP Aix https://www.sciencespo-aix.fr/contenu/concours/ et https://www.sciencespo-aix.fr/contenu/acces-khagne/

Les Écoles de commerce

Les écoles de commerce accessibles par la BCE
Le plus simple est de passer par la voie du concours de la BCE https://www.concours-bce.com/special-litteraires. Il s’agit donc d’une autre banque d’épreuves, parallèle à celle de la BLSES, et qui se déroule à des dates différentes, sur des épreuves en partie différentes

En 2020, le lycée Claude Monet a été centre de concours pour les épreuves de la BLSES, le lycée François 1er du Havre pour la BCE.

 

Les écoles de commerce du groupe Ecricome : EM Strasbourg, KEDGE BS (Bordeaux, Marseille), NEOMA BS (Reims, Rouen) et Rennes School of Business 

Elles s’appuient sur la banque BLSES. Voir ici les détails : https://www.ecricome.org/concours-khagne-prepa-litteraires-esc 

 

Le concours ECRICOME LITTÉRAIRES s’adresse aux étudiants de 2e année de classe préparatoire littéraire AL, ENS Lyon ou BL/SES souhaitant intégrer le Programme Grande Ecole de l’EM STRASBOURG, de KEDGE BS, NEOMA BS ou RENNES SCHOOL OF BUSINESS. 

Le concours fait partie de la Banque d’épreuves Littéraires : les candidats n’ont pas d’épreuves écrites supplémentaires à présenter, les notes des épreuves des ENS seront utilisées pour déclarer les admissions. 

 

 


  

Les Ecoles normales supérieures (ENS)
Elles mènent à des carrières de haut niveau au sein du secteur public (enseignement, recherche de haut niveau, haute fonction publique) comme du secteur privé, en France et à l’international. Les ENS offrent un peu plus de 50 places aux étudiants de B/L, via le concours CPGE (banque d’épreuves BLSES). Les lauréats acquièrent le statut de fonctionnaire stagiaire et sont, à ce titre, rémunérés environ 1500 euros brut par mois pendant leurs 4 années de scolarité. Ils doivent, en contrepartie, s’engager à servir l’État pendant 10 ans (scolarité comprise). 

Le concours dit « B/L » ou « lettres sciences sociales » est l’un des deux concours littéraires d’entrée à l’ENS. Il se passe à bac +2 et les candidats sont très majoritairement issus des classes préparatoires (première supérieure ou khâgne). Les spécialités choisies par les candidats pour passer les épreuves ne préjugent en rien de leur choix d’études ultérieurs.

L’arrêté du 28 novembre 2005 abroge la limite d’âge.

Nul ne peut être autorisé à se présenter plus de trois fois aux épreuves de l’ensemble des concours propres à une ENS. Nul ne peut être candidat à plusieurs concours, groupes, sections ou séries d’admission dans une même ENS lors d’une même session.

Dans le concours B/L, les disciplines littéraires sont les mêmes que pour le A/L mais l’épreuve de langue ancienne (latin ou grec) n’est pas obligatoire. Cette filière impose en revanche une épreuve de mathématiques et une épreuve de sciences économiques et sociales.

Les six épreuves écrites d'admissibilité 

  • Composition d’histoire (Durée : 6 h ; Coefficient : 3)
  • Composition française (Durée : 6 h ; Coefficient : 3)
  • Composition de philosophie (Durée : 6 h ; Coefficient : 3)
  • Composition de sciences sociales (Durée : 6 h ; Coefficient : 3)
  • Composition de mathématiques (Durée : 4 h ; Coefficient : 3)
  • Epreuve à option au choix du candidat (Coefficient : 3). A choisir parmi la liste ci-dessous :
  • Version latine (Durée : 4h ; Coefficient : 3)
  • Version grecque (Durée : 4h ; Coefficient : 3)
  • Analyse et commentaire en langue vivante étrangère d’un ou plusieurs textes (Langues proposées: allemand , anglais, arabe, chinois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, polonais, portugais, russe) (Durée : 6h ; Coefficient : 3)
  • Composition de géographie (Durée : 6h ; Coefficient : 3)

L’ENS Saclay (anciennement Cachan) impose une épreuve supplémentaire, soit en Economie, soit en Sociologie (le candidat choisit au moment de son inscription). Il s’agit d’un sujet de dissertation, sans dossier documentaire. L’épreuve dure 5h 

 

Les sept épreuves orales d'admission

Le candidat choisit au moment de son inscription d’affecter à cinq épreuves communes un coefficient 2 et le coefficient 3 à la 6è épreuve

  • Explication d’un texte français (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min)
  • Interrogation de philosophie (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min)
  • Interrogation sur l'histoire contemporaine (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min)
  • Interrogation sur les mathématiques (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min)
  • Compte rendu de documents suivi d’un entretien avec le jury en langue vivante étrangère (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, polonais, portugais, russe) (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min)
  • Commentaire d’un dossier sociologique et/ou économique (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min)
  • Epreuve à option d’admission, à choisir par le candidat au moment de l'inscription (Préparation : 1h30 ; Durée : 30 min ; Coefficient : 3), parmi la liste ci-dessous :
  • Explication d’un texte latin
  • Explication d’un texte grec
  • Explication d’un texte en langue vivante étrangère suivi d’un entretien avec le jury (Langues proposées: allemand , anglais, arabe, chinois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, polonais, portugais, russe). La langue doit être différente de celle choisie pour l’épreuve commune des épreuves orales d’admission
  • Commentaire de documents géographiques
  • Epreuves de sciences sociales

Les écoles de l’INSEE (ENSAE, ENSAI)
L’ENSAE (École nationale de la statistique et de l’administration économique), école d’application de l’école Polytechnique, est la grande école de la data science, de l’économie, de la finance et de l’actuariat. Elle est située sur le plateau de Saclay. Après 3 ans de scolarité, elle délivre un diplôme habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur. Elle offre 20 places au concours « Economie et sciences sociales ». Voir ici la procédure qui passe par la BCE et plus précisément la banque BLSES https://www.ensae.fr/formation/cycle-ingenieur/admission/concours-bl/. Vous trouverez ici les coefficients des épreuves (les épreuves orales ont été annulées en 2020)


Même procédure pour l’ENSAI, située près de Rennes, qui est la grande école de l’ingénierie statistique et de l’analyse de l’information. Elle est, avec l’ENSAE, l’une des deux écoles d’ingénieurs du Groupe des écoles nationales d’économie et statistique (Genes). Elle propose aux étudiants de B/L deux formations autour d’une triple compétence statistique – informatique – économie :

L’une en 2 ans pour devenir attaché statisticien de l’INSEE (cursus fonctionnaire et rémunéré) menant à une carrière dans le public, avec possibilité de passer ultérieurement le concours d’administrateur de l’INSEE en interne. L’autre en 3 ans pour devenir ingénieur ENSAI et s’orienter a priori vers une carrière dans le privé. Chacun de ses cursus offre environ 6 places pour les étudiants de B/L. Ces deux écoles de statistiques se passent sur la banque d’épreuves BLSES, et s’adressent plutôt à des candidats ayant une forte appétence pour les mathématiques et l’économie. Voir ici http://ensai.fr/2-cursus/les-concours/concours-economie-et-sciences-sociales-b-l/. Les frais d’inscription pour le concours 2020 sont :

-          élève ingénieur (civil) : 55 €. Les candidats boursiers sont exonérés de ces frais.

-          attaché statisticien stagiaire de l’Insee (fonctionnaire) : gratuit

 

Epreuves écrites :

Les 4 épreuves écrites sont empruntées à la banque d’épreuves BLSES

Les compositions écrites de sciences sociales et de mathématiques sont communes à toutes les ENS.

L’épreuve écrite à options de sociologie ou économie est spécifique à l’ENS Paris Saclay, ainsi que l’épreuve de langue.

 

Epreuves orales :

Les candidats admissibles passent deux épreuves orales d’admission à l’Ensai :

 

   - L’épreuve d’entretien (30 mn) vise à apprécier d’une part, les connaissances générales et la qualité de réflexion du candidat et, d’autre part, sa motivation pour le métier de statisticien (ingénieur et/ou attaché). Il s’agit d’un commentaire critique d’article, suivi d’un entretien de motivation.

 

   - L’épreuve de mathématiques (30 mn) comprend deux parties portant sur le programme de mathématiques des classes préparatoires BL : un exercice principal tiré au sort par le candidat, préparé pendant 30 minutes et présenté pendant 15 minutes devant le jury ; un exercice sans préparation portant sur une partie différente de celle de l’exercice principal, permettant de tester en temps réel les qualités de réactivité des candidats, suivi de questions à la discrétion du jury, le tout sur 15 minutes. Dans tous les cas, chaque candidat compose sur un exercice de probabilités/statistiques, soit pour l’exercice principal, soit pour l’exercice sans préparation. Les exercices sont traités au tableau. L’usage de la calculatrice n’est pas autorisé.

Pour toutes les épreuves, à l’exception de l’épreuve de langue, toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire. 

Des écoles de communication et de journalisme
Le CELSA est l’école des hautes études en sciences de l’information et de la communication, interne à Sorbonne université. Cette école publique dispense des formations de haut niveau en journalisme, communication, marketing, publicité, médias et ressources humaines. Pour le CELSA, deux procédures d’admission. Voir les explications ici http://www.celsa.fr/admission-licence3.php, et ici en complément http://www.celsa.fr/admission-via-BEL.php. Possibilité aussi d’entrer en cycle M1 Journalisme

Voir ci-dessous les conditions (complexes) d'inscription. Sont admis à constituer un dossier d'inscription pour l'année universitaire 2020-2021

  • Les étudiants admissibles au concours d’entrée à l’école Normale Supérieure sont dispensés des épreuves écrites (l’année du concours à l’ENS et l’année suivante) ; ils ne s’inscrivent que pour les épreuves d’admission dans le parcours de leur choix. Cette voie est appelée « voie spécifique ENS ». 
  • Les étudiants des khâgnes A/L ou B/L ou les étudiants inscrits en 2ème année de classe préparatoire à l'École nationale des chartes souhaitant être dispensés des épreuves d'admissibilité du concours du CELSA, doivent, lors de l’inscription au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure ou à l'École nationale des chartes, cocher la case CELSA dans la plateforme d’inscription à la BEL ou à la banque L-SES. Après communication des résultats par les ENS ou l'ENC, les étudiants ayant obtenu des notes supérieures à un total défini par le CELSA, seront déclarés admissibles au CELSA et ne passeront que les épreuves d’admission dans le parcours de leur choix. Cette voie est appelée « protocole BEL/BLSES ».

NB: Une seule procédure d'inscription est autorisée : vous ne pouvez à la fois bénéficier de la procédure BEL/BLSES et passer les épreuves écrites du concours par la voie classique.

  

Les filières sélectives à l'université

Les CPGE sont intégrées à l'architecture européenne des diplômes du supérieur (LMD), notamment le système des ECTS (European Credits Transfer System) dans lequel chaque année du supérieur vaut 60 crédits ECTS. En vertu de conventions signées par les CPGE avec les Universités, encadrées nationalement, les étudiants valident 60 crédits ECTS pour chaque année d'étude en CPGE et peuvent entrer en L2 à la fin de l'hypokhâgne et en L3 à la fin de la khâgne sur proposition du conseil de classe et après réunion d'une commission CPGE-Université. Les disciplines accessibles peuvent varier selon l'offre locale et selon les options choisies. Sont accessibles les licences MIASHS (mathématiques et informatiques appliquées aux sciences humaines et sociales), économie-gestion, lettres modernes, langues vivantes, philosophie, histoire, géographie, sociologie, anthropologie et science politique.
​Les étudiants de CPGE peuvent rejoindre les cursus sélectifs dans les Universités, comme les doubles Licences et les Magistères. Mais attention : certaines licences, et a fortiori double licences, pratiquent une sélection parfois importante. Rien ne garantit que, malgré la validation de vos crédits ECTS, vous pourrez intégrer n’importe quelle L3 

± Master de l’Ecole d’économie de Paris 

± Double licence « Economie et science politique », Magistère d’économie, Université Paris 1 

± Licences « Sciences sociales » ou « Economie appliquée », Paris Dauphine 

± Instituts de Préparation à l’Administration Générale (IPAG) 

± Licence Sciences sociales, Université Paris Ouest 

± Ainsi qu’un certain nombre de Master accessibles pour les khûbes, à l’ENS Lyon, à Paris Descartes, Versailles, Toulouse 

± Plus d’informations sur le site http://www.prepabl.fr/spip.php?rubrique25 

Les Instituts d’Administration (IAE) des Entreprises sont des écoles de management rattachées aux universités. Ils permettent de préparer et d’obtenir un diplôme de Master dans les domaines du commerce, du marketing, des RH, de la finance... et sont accessibles après un Bac+2 ou Bac+3, voire le Bac.

Même si ce n’est pas le niveau "classique" de recrutement des IAE, ils sont de plus en plus nombreux à proposer cette porte d’entrée à Bac+2. Cela s’adresse aux titulaires d’un diplôme de BTS, de DUT ou de Licence 2 d’une autre spécialité qu’AES ou Economie Gestion.
Si vous êtes admis, vous intégrez la 3ème année de licence AES ou Economie Gestion de l’université de tutelle, et obtenez ainsi votre diplôme reconnu à Bac+3 avant de poursuivre avec le cycle de Master à l’IAE. Cela vous donne aussi la possibilité d’affiner votre projet professionnel, afin de décider quelle spécialité de Master vous souhaitez faire ensuite.

L’admission se fait sur (bon) dossier et éventuellement entretien. Evidemment la poursuite en IAE dépend de votre réussite aux partiels de fin d’année et donc de la validation de votre licence. L’admission dans ces écoles de commerce universitaires est bien souvent conditionnée par la réussite au test SIM (Score IAE message) et, dans certains cas, par un entretien. Ils sont plus de 35 000 chaque année à passer ce concours. Il s’agit de 170 QCM (questions à choix multiples), le test SIM dure trois heures et porte sur des questions de culture générale, de logique, d’anglais et de compréhension écrite. 

Les IAE permettent de s'orienter vers des formations variées, de la licence au master, dès le bac. Un bon moyen pour les étudiants de se professionnaliser pour entrer rapidement sur le marché de l'emploi dans des domaines comme la finance, le management, la gestion, et ce, à des postes clés.

Les autres écoles
L’ISIT https://www.isit-paris.fr/grande-ecole-communication-traduction/admissions-informations-pratiques/ est la grande école de l’expertise multilingue et interculturelle. Délivrant une formation visée par l’État, elle mène à des carrières variées, par exemple dans le management et la communication interculturels, la traduction, les relations internationales, au métier de juriste linguiste, ou celui d’interprète de conférence. L’ISIT est accessible aux B/L au niveau L2, L3 et M1, sur dossier (si ton lycée a signé une convention avec cet institut) ou sur concours. Les candidats doivent maîtriser le français, l’anglais, et une 3èmelangue (l’allemand, l’arabe, le chinois, l’espagnol, l’italien, le portugais ou le russe).

 

L’ESIT est l’école supérieure d’interprètes et de traducteurs. Elle forme des interprètes de conférence, des spécialistes de la traduction, des interprètes en langue des signes française et des chercheurs. L’ESIT permet aux B/L d’intégrer son master de traduction éditoriale, économique et technique, via la banque d’épreuves BLSES.

Comme l’admission se fait seulement au niveau master, si tu es en « cube », tu peux intégrer directement l’ESIT. Si tu es en « carré », la réussite du concours te permet d’avoir la garantie d’intégrer le master de l’ESIT un an après, moyennant l’obtention d’une L3 (année de « cube » ou L3 à l’université) entre-temps.

Les candidats doivent parfaitement maîtriser deux ou trois langues, dont le français.

L’ISMaPP est l’école supérieure d’application en management public. Elle forme aux métiers et carrières des administrations publiques d’État et territoriales, de la fonction publique, de la communication politique et du lobbying européen. Deux possibilités pour y accéder. http ://www.ismapp.com/bel-khagnes/condition-admission-bel/


L’ENSG est l’école nationale des sciences géographiques. Elle propose le seul cycle d’ingénieur en France qui couvre tous les domaines de la géomatique, à savoir les différentes techniques d’acquisition, la modélisation, le traitement et les usages de l’information géographique.

5 places sont réservées pour les B/L via la banque d’épreuves BLSES.

 Notice explicative ici : https://www.ensg.eu/IMG/pdf/notice_recrutement_concours_bl_pour_ensg_2018.pdf

Les épreuves écrites L’Ecole nationale des sciences géographiques (ENSG) adhèrent depuis 2016 à la banque lettres et sciences économiques et sociales (LSES) pour recruter des étudiants issus du concours B/L – ENS (Paris) issus des classes préparatoires de la filière B/L. L’inscription au concours d’entrée de l’ENSG se fait en même temps que l’inscription aux concours d’entrée dans les Écoles normales supérieures via le serveur internet www.concours-bce.com. Les étudiants qui souhaitent passer le concours de l’ENSG doivent cocher, dans le logiciel d’inscription à la banque LSES, la case « ENSG ». Ils doivent obligatoirement être inscrits, au sein de la banque LSES, au concours d’entrée à l’École normale supérieure de Cachan et au concours de l’École normale supérieure (Paris), ou au concours d’entrée à l’École normale supérieure de Cachan et au concours de l’École normale supérieure de Lyon, ou aux concours d’entrée des trois écoles normales supérieures. 

Les épreuves écrites retenues de la banque LSES sont les suivantes : 

•Composition de sciences sociales (Ulm) : coefficient 2 

•Composition de mathématiques (Ulm) : coefficient 3 

•Epreuve à option 1(Ulm) : coefficient 2 

•Langue vivante étrangère (Cachan): coefficient 2 

 

Les épreuves orales Les candidats retenus lors de la phase d’admissibilité seront convoqués à l’ENSG pour des épreuves orales :

•Épreuve de mathématiques coefficient 6 

•Entretien avec le jury coefficient 4 

•Épreuve au choix du candidat parmi la liste ci-dessous coefficient 2 

o Commentaire de documents cartographiques 

o Commentaire en anglais d’un document en anglais 

 

Pour l’ensemble des épreuves, une note strictement inférieure à 5/20 est éliminatoire. Les programmes et modalités des épreuves d’admission présentés ci-après sont également consultables sur le site internet de l’ENSG : http://www.ensg.eu.

 

Ecole nationale des Chartes

http://www.chartes.psl.eu/fr/rubrique-admissions/concours-entree

 

Le concours d’entrée en première année constitue la principale voie d’accès au diplôme d’archiviste paléographe de l’École nationale des chartes.

Le concours d’entrée en première année se subdivise en deux sections :

  • section A (12 postes au concours 2020, pour 91 candidats inscrits)
  • section B (8 postes au concours 2020, pour 142 candidats inscrits)

Les candidats au concours d’entrée (section A et B) disposent de voies d’accès particulières à trois établissements : 

  • un double cursus École du Louvre - École nationale des chartes
  • un accès aux instituts d'études politiques (IEP)
  • un accès au Celsa

 

Les écoles d’ingénieur du groupe GEIDIC. Via les écrits de la BLSES

https://www.geidic.fr/

 

  • Les 4 écoles ont en commun la conviction que les élèves issus de Khâgne B/L peuvent devenir des ingénieurs informaticiens avec un profil particulièrement prometteur. En 20 ans, l’informatique a placé au cœur de la société tout d’abord les machines (IBM, Apple…), le software (Microsoft, logiciels libres…), les réseaux (Internet), puis la circulation de l’information et les nouveaux modes de communication (Google, Facebook…). Autrement dit, la plus-value des ingénieurs informaticiens de demain se trouvera dans leurs capacités à intégrer l’humain, à inventer de nouveaux usages, à prendre en compte les utilisateurs.
  • Les 4 écoles sont habilitées par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) pour accueillir des élèves de B/L. Elles ont un socle commun d’enseignements en informatique, mathématique et traitement du signal, ainsi qu’une même préparation aux métiers de l’ingénieur, y compris au management, avec des stages et une orientation internationale.
  • Les 4 écoles proposent des formations solides, avec des compétences appréciées des entreprises. Elles débouchent sur des emplois bien rémunérés, dans des secteurs où le chômage est actuellement quasi inexistant tout au long de la carrière, avec des propositions de postes en France comme à l’étranger avant même la fin des études.

 

Ce qui est spécifique à chacune des écoles

 

  • L’ENSC (Bordeaux) : la cognitique est une filière d’ingénierie à l’interface entre sciences humaines (physiologie, psychologie, sociologie…) et technologies (informatique, signal, statistique, robotique…), préparant les ingénieurs à l’anticipation des besoins, des limites ou des préférences humaines, c’est-à-dire à concevoir les usages actuels et futurs des technologies.
  • L’ENSIM (Le Mans) : l’école propose une filière d’informatique et interaction personnes-systèmes orientée nouveaux usages et adaptation aux utilisateurs, avec possibilité de double cursus avec double diplôme (L, avec entrée en L3, et M) en sciences humaines, langues et littératures, ou sciences économiques.
  • L’EPITA (Paris) : parmi 9 majeures proposées, 4 développent plus particulièrement une double compétence scientifique et managériale : Systèmes d’Information et Génie Logiciel (SIGL), Global IT Management (GITM), Multimédia et Technologies de l’Information (MTI) , Data Science et Intelligence Artificielle (SCIA). 
  • L’UTT (Troyes) : l’école propose une filière orientée accompagnement de la transition numérique, avec des enseignements en sociologie des organisations, qui permet de comprendre comment, grâce au Système d'Information, on peut ajouter de la valeur à la plupart des activités de l'organisation.

Pour une présentation détaillée de ces débouchés, tant dans les grandes écoles qu'à la faculté, nous vous invitons à consulter le site national des classes préparatoires B/L

www.prepaBL.fr
ainsi que divers sites, dont nous nous sommes inspirés pour concevoir cette partie et aux concepteurs desquels nous disons notre gratitude  : 

https://major-prepa.com/concours/debouches-prepa-bl/
le site (complet et synthétique) du lycée Thiers (Marseille): https://blthiers.fr/debouches/,
celui, très interactif, du lycée des Chartreux (Lyon) https://www.leschartreux.com/les-filieres-post-bac/classes-preparatoires-aux-grandes-ecoles/classes-preparatoires-bl
celui de Douai https://boilley.ovh/index.html
Et enfin celui de Janson de Sailly, qui évoque la filière BLSES http://jansonbl.weebly.com/banques-et-deacuteboucheacutes.html